Y aura-t-il bientôt un surfeur belge aux Jeux Olympiques?

Pensez-vous aussi aux plages blanches, aux palmiers et aux ukulélés quand vous entendez le mot «surf» ? A présent vous n'avez plus besoin de faire de longs et coûteux déplacements pour pratiquer ce sport. En effet, il y a de plus en plus de possibilités de surf à la côte belge. A Tokyo en 2020, ce sport sera pour la première fois au programme olympique. Question : ‘verrons-nous bientôt un surfeur belge aux Jeux’ ?

Peut-être parce que le surf gagne en popularité au niveau international mais certainement aussi en Belgique ; les clubs de surf et la fédération engrangent de plus en plus de nouveaux membres.

Tom Coeckelberghs : " La popularité du surf dans notre pays a énormément augmenté. Deux explications à cela : Premièrement, il y a de plus en plus de clubs de surf offrant différentes formules pour la pratique de cette discipline. De la Panne à Knokke, vous pouvez faire de la planche à voile, du kitesurf, du surf, .... S'il n'y a pas de vent, vous pouvez vous essayer au paddleboard. Il y a donc toute une gamme de solutions de rechange intéressantes pour les jeunes qui s’intéressent à ce type d’activités. La deuxième raison est que de plus en plus d'agences de voyages - et c'est le cas depuis plusieurs années - proposent des stages de surf, en France et en Espagne par exemple. Ces dernières années, les stages juniors ont rencontré un franc succès mais les stages en famille sont également appréciés !

Le surf reconnu dans notre pays
Ce n'est qu'en 2008 que le surf a été reconnu dans notre pays. La Fédération Belge de Surf navigue sous les ailes de la fédération Flamande Wind en Watersport Vlaanderen depuis plusieurs années déjà. Le fait que le surf soit au programme olympique en 2020 donne naturellement une impulsion supplémentaire à la fédération. Du côté flamand, Tommy Maenhaut est le coordinateur pour le surf.

Tommy Maenhaut: "La Fédération Belge de Surf, en abrégé BSF ou SurfingBelgium, fait partie de Wind and Watersport Vlaanderen (WWSV) qui est reconnue par le COIB et Sport Vlaanderen. BSF est affilié à Eurosurf et à l'International Surfing Association.
A l'heure actuelle, il n'existe pas de fédération de surf en Wallonie."

Shortboard
Pour Tokyo 2020, nous parlons de la discipline du shortboard, une discipline très spectaculaire que tout le monde a déjà vue dans un film sur Hawaii. Le shortboard se pratique sur une planche courte qui suit la vague très rapidement en enchainant des virages jusqu’à la plage.

Tom Coeckelberghs : "20 hommes et 20 femmes peuvent se qualifier pour Tokyo 2020, avec un maximum de deux surfeurs par Comité National Olympique. Les critères de sélection sont assez stricts et basés sur le World Surf Championship Tour et les World Surfing Games, le plus haut niveau en surf! Pour l'instant, nous n'avons pas encore de candidats pour cela. »

Première médaille belge au Championnat d'Europe
Au niveau belge, Dean Vandewalle est actuellement le meilleur surfeur belge. Très jeune, il s'installe avec ses parents au Costa Rica, l'un des paradis du surf dans le monde. En 2016, à l'âge de 14 ans, il remporte une médaille de bronze au Championnat d'Europe de surf pour juniors à Agadir, au Maroc. Il s'agissait de la première médaille jamais remportée lors d'un championnat d'Europe de golf de surf pour la Belgique.

Tom Coeckelberghs : "Dean Vandewalle est encore jeune et n'a pas encore l'expérience des grandes compétitions. Il existe un avenir pour le surf en Belgique, c’est irréfutable mais il y a très peu de chances de voir des surfeurs belges à l’œuvre à Tokyo. Mais il y a Paris en 2024 où le surf est au programme. Peut-être également en 2028 où le surf sera certainement au programme. Cela n’est pas encore certains mais après tout, LA est la Mecque du surf.

Il est dans notre intérêt d'établir de bonnes relations de travail avec la fédération et les communautés pour préparer nos surfeurs et les guider au mieux.

Pictures: deanvandewalle.com

Toutes les nouvelles

Encore 340 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020