“Une femme peut avoir une influence positive sur une équipe”

La cycliste sur piste et ancienne championne du monde Nicky Degrendele nous raconte son expérience en tant que femme dans un ‘sport d’hommes’.

Pensez-vous avoir eu les mêmes opportunités que les hommes ?

Au début de ma carrière, j’avais de sérieux doutes à ce sujet, de savoir si j'allais avoir les mêmes opportunités que les garçons ou si ça allait être différent de si j'avais été un homme. Jusqu'à aujourd'hui, je pense que j'ai eu toutes les chances de mon côté. J'ai été très soutenue, et ce soutien continue encore. 

Les femmes sont-elles aussi fortes mentalement que les femmes ?

Je pense que ça dépend de la personne. On ne peut pas généraliser le fait que les femmes soient mentalement plus faibles que les hommes. Il y aura toujours des femmes et des hommes plus forts ou plus faibles que le sexe opposé. 

Les sportives de haut niveau ont-elles la même reconnaissance et le même respect que les hommes ?

D'après mon expérience, non pas toujours. C'est déjà mieux aujourd'hui, mais il y a toujours un manque de respect pour les sportives. Nous faisons le même sport, travaillons dur de la même façon, mais nous n'obtenont pas la même reconnaissance et le même respect.

Nicky Degrendele celebrates after her World Championship victory

Comment voyez-vous votre rôle dans l’amélioration de l’égalité des genres dans le sport ?

Je voudrais être un exemple pour que les jeunes fassent un premier pas vers le cyclisme sur piste. Les filles ne veulent souvent pas pratiquer cette discipline parce que ça les rend trop musclées. Du coup, elles auront l'impression de se sentir plus masculines ou elles seront regardées ou traitées différemment, et ça peut souvent faire peur. J’ai moi-même pris la décision il y a des années pour consacrer ma vie et mon corps à mon sport et devenir la meilleure.

Il y a évidemment pas mal de commentaires sur cette décision, mais il faut faire ce qu'on aime, ce qui nous rend heureux. C'est ce message que je veux faire passer. Je veux rassurer les filles sur le fait que changer et suivre ses rêves vont de pair et qu'il est OK d'avoir l'air différent.

Est-il positif pour une sportive d’avoir des femmes dans son encadrement ?

Oui. Bien que certaines personnes préfèrent un genre, je pense qu’une femme peut avoir une influence positive sur une équipe. En tant que femme, vous pouvez souvent parler un peu plus facilement et être comprise plus rapidement par une autre femme.

Nicky Degrendele focuses before her race

Pourquoi n'y a-t-il pas plus de femmes qui deviennent coach après leur carrière ? 

Il y a plusieurs raisons. Beaucoup de femmes veulent fonder une famille après leur carrière et le moment venu, être mère et coach, c'est souvent difficile à combiner, à moins que votre partenaire n’aime prendre soin des enfants et préfère la famille à la carrière. Un coach est sur la route une grande partie de l'année et c’est très difficile à combiner avec l’éducation des enfants. Mais rien n’est impossible.

Et puis il arrive souvent que les hommes n’aiment pas être "commandés" par une femme. Dans la plupart des cas, ils ont le sentiment qu’une femme ne peut pas faire la même chose qu’un homme, qu'elle n'a pas la même expérience et ne peut donc pas apprendre la même chose.

Pensez-vous que la formation actuelle des coachs convient aux sportives de haut niveau?

Je ne l’ai pas encore fait moi-même. Même si je dois dire que ce n’est pas facile à aborder. Les nombreux cours de coach ne peuvent souvent être suivis que sur place. S'il y avait moyen de suivre des cours par soi-même, je pense qu'ils pourraient bien oragniser et superviser ça. Ils pourraient par exemples faire des enregistrements dans les classes où sont données les leçons, ça permettrait que si on ne comprend pas à distance, on puisse toujours avoir une explication. Suivre ce genre de formation peut être très avantageux, et en tant qu'athlète on peut également beaucoup apprendre.

Nicky Degrendele

Quel est le meilleur souvenir de votre carrière?

Mon titre mondial chez les élites est la plus belle victoire de ma carrière et donc aussi un de mes souvenirs préférés. Les nombreuses personnes que j'ai rencontrées au long de ma carrière et les beaux souvenirs que j'ai avec ces personnes resteront toujours avec moi, pour le reste de ma carrière et de ma vie.

Toutes les nouvelles

Encore 106 jours jusqu'aux
Festival Olympique de la Jeunesse Européenne d'hiver Vuokatti 2022