Sami Chouchi : "Ma journée s'arrête trop tôt"

Sami Chouchi (IJF 20) était venu en Biélorussie avec de grandes ambitions. Malheureusement, le judoka belge a été battu dimanche au 3e tour chez les moins de 81 kg de l'Euro de judo, disputé lors des Jeux Européens de Minsk. Le parcours de Roxane Taeymans à Minsk s'est ponctué après 2:28 de combat lors du premier tour de l'Euro de judo en moins de 70 kg. Gabriella Willems (IJF 27), qui devance Taeymans pour quelques points au ranking olympique, a elle aussi été battue d'entrée après avoir encaissé un waza-ari de la Portugaise Barbara Timo (IJF 30).

Sami Chouchi : "C'est un judoka très difficile à combattre, qui cherche à gagner grâce aux pénalités. On avait établi une tactique avec mes entraîneurs et elle tenait la route. Mais j'ai été surpris. Je ne pensais pas qu'il allait me marquer à ce moment-là", a analysé le Bruxellois, vice-champion d'Europe 2018. "Il faut pouvoir combattre chaque type de judo mais ce n'est clairement pas un exemple à suivre au niveau de la prise de la garde. Il joue un peu à touche-touche, ne veut pas prendre le judogi." 

"C'est un coup dur pour moi car je sais ce que j'étais venu chercher, j'étais déterminé, j'avais de bonnes sensations après une bonne préparation", a expliqué Chouchi, 26 ans. "Ce n'est pas non plus une trop grosse désillusion, ça reste le judo, un sport où beaucoup de facteurs entrent en compte. La journée s'arrête trop tôt mais j'ai déjà un tournoi dans deux semaines à Montréal avant un autre à Zagreb et les Mondiaux fin août à Tokyo."

Taeymans et Willems éliminées

Le parcours de Roxane Taeymans à Minsk s'est ponctué après 2:28 de combat lors du premier tour de l'Euro de judo en moins de 70 kg. La Louvaniste, 28e mondiale, a encaissé un ippon fatidique venant de la Croate Barbara Matic, 18e mondiale et championne du monde juniors 2015. "C'était sur papier un tirage assez compliqué", a dit la Belge de 28 ans après son combat contre la médaillée de bronze de l'Euro 2017. "Malgré ça, j'avais de bonnes sensations dès le début. J'ai même pu amener le danger quelques fois. Je suis quand même déçue car je ne me sentais pas vraiment en retrait par rapport à elle comme cela peut parfois arriver. Mais en judo, une petite faute peut vous coûter la rencontre", a ajouté Taeymans, qui disputait son cinquième Euro. 

Comme beaucoup d'autres judokas belges, Taeymans disputera le GP de Montréal et celui de Zagreb avant de prendre la direction des Mondiaux de Tokyo fin août. "Cela reste évidemment mon plus grand objectif", a ponctué celle qui est en concurrence avec Gabriella Willems pour la seule place belge aux Jeux Olympiques de Tokyo en moins de 70 kg. "Tout peut arriver car le chemin est encore long. Nous sommes souvent à deux dans les mêmes tournois mais je me concentre sur mon judo et nous verrons bien." 

Willems (IJF 27), qui devance Taeymans pour quelques points au ranking olympique, a elle aussi été battue d'entrée après avoir encaissé un waza-ari de la Portugaise Barbara Timo (IJF 30). La Belge de 21 ans, qui a expliqué avoir été gênée par des crampes, s'est montrée très déçue. "Elle a bien géré la fin du combat après avoir marqué son waza-ari. Elle n'a pas pris de risque, c'était assez fermé."

(Belga)

Toutes les nouvelles

Encore 312 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020