Quatre bateaux belges au départ du seul événement majeur de l'année

La Belgique sera représentée par quatre bateaux aux championnats d'Europe d'aviron, la seule régate internationale de la saison chez les seniors organisée de vendredi à dimanche à Poznan, en Pologne. Tim Brys et Niels Van Zandweghe s'aligneront en deux de couple poids légers; Pierre De Loof et Ruben Claeys en deux de couple poids lourds, Tibo Vyvey en skiff poids légers et le para-skiffeur Louis Toussaint en PR1.

Chefs de file des Belgian Sharks, Brys et Van Zandweghe n'ont plus concouru en compétition depuis les Mondiaux de Linz, au mois d'août 2019 en Autriche, lorsqu'ils s'étaient qualifiés pour les JO de Tokyo avec une 7e place finale. Face à 15 autres équipages, le duo visera d'abord une place en finale A dans l'espoir de pouvoir ensuite se battre pour une médaille, selon leur coach Frans Claes. Même si la pandémie n'a pas permis aux différents concurrents de jauger leur état de forme, l'Allemagne d'Osborne et Rommelmann, l'Italie et la Belgique, soit le podium dans l'ordre de l'édition précédente à Lucerne, devraient à nouveau jouer les premiers rôles en l'absence des Irlandais, champions du monde en titre. 

Pour De Loof et Claeys, 5e des Mondiaux espoirs en 2017 et 11e de l'Euro 2018, le rendez-vous continental leur donnera l'occasion de mesurer leur progrès en double. La France, la Pologne et l'Allemagne partiront favoris, tandis que le bateau belge tentera de poser ses bases en vue de la présence éventuelle d'une 2e coque belge aux JO de Tokyo, lors des régates finales de qualification olympique, en mai 2021 à Lucerne (Sui). 

Tibo Vyvey, 19 ans, sacré champion d'Europe espoirs du deux de couple poids légers avec Marlon Colpaert, il y a un mois à Duisbourg en Allemagne, sera lui l'un des plus jeunes engagés du skiff poids légers, une catégorie non olympique. En se frottant à 15 autres des meilleurs skiffeurs continentaux, le jeune Brugeois accumulera de l'expérience avec comme objectif de se hisser en demi-finales. 

Le Namurois Louis Toussaint enfin, 14e des derniers Mondiaux de Linz, aura lui 9 adversaires en catégorie PR1 (bras et épaules) dans laquelle il vise toujours un billet en skiff pour les prochains Jeux Paralympiques. 

L'événement devait initialement se tenir du 4 au 6 juin mais a été reporté en raison de la pandémie de coronavirus. Les organisateurs ont mis en place un plan de prévention, avec notamment l'interdiction au public d'assister aux régates ainsi que l'obligation pour chaque participant d'avoir été testé au Covid-19. 

Les séries éliminatoires débuteront vendredi matin pour les trois bateaux belges, avec les repêchages en fin d'après-midi. Les demi-finales et finale C et D sont programmées samedi, tandis que les finales A et B auront lieu dimanche.

Belga

Toutes les nouvelles

Encore 274 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020