Louis Croenen: “Je suis plus souvent les cours maintenant que dans le temps”

Depuis plusieurs semaines, la population belge est confinée chez elle en raison de la pandémie du Covid-19. C’est également le cas pour les athlètes de haut niveau du Team Belgium. Nous avons voulu prendre des nouvelles de nos athlètes, qui continuent tant bien que mal de s’entraîner.
Dans cet épisode nous prenons des nouvelles de Louis Croenen. Louis s’est classé huitième sur le 200m papillon aux Jeux Olympiques de Rio. Huitième place décrochée également sur le relais 4x200m nage libre.

Louis Croenen l’avait vu venir: le CE de natation avait été reporté et les compétitions annulées une par une dans chaque discipline. Le report des Jeux n'a donc pas vraiment été une surprise. “Mais cela a quand même été un coup dur”, admet-il. “Le programme d’entraînement que j'ai finalisé entre septembre et décembre l’an dernier a été le plus lourd jamais réalisé en terme de volume. Avec le CE en mai prochain comme objectif intermédiaire et décisif, nous entrions dans la dernière ligne droite en vue de Tokyo. Maintenant, il nous faut repenser le programme car s’entraîner toute une année sans objectifs directs est difficile. Tu as besoin de compétitions pour savoir où tu en es.”

Pour l'instant, Louis n’a plus entraînement de natation. “Je continue à faire des exercices pour bien entretenir mes muscles abdominaux et dorsaux chez moi. Je combine cela avec du vélo. J'ai acheté un vélo de course d'occasion à un ami. Cela me plaît beaucoup de pratiquer d'autres sports.”

“Me lever à 5h30, c’est ce que je fais normalement un jour d’entraînement, plus pour l’instant. A présent, je me lève vers 7h30. Avec le temps consacré aux études et à l’entraînement notamment, mes journées sont toujours bien remplies. Et puis, des tâches comme faire la vaisselle et ranger sont devenues prioritaires, un peu plus que d’habitude. (rires)”

En raison du changement soudain de programme, Louis dispose actuellement de davantage de temps pour ses études. “Nous sommes en train de voir s’il est possible d’étoffer mon programme d'études en rajoutant quelques sujets. Je travaille aussi sur ma thèse. Et il y a des cours en ligne. C’est très pratique. Je suis plus souvent les cours maintenant que dans le temps! (rires)”

A tous les athlètes qui doivent attendre un an de plus pour réaliser leur rêve olympique, Louis conseille : “N'abandonnez pas maintenant, vous le regretterez plus tard! Profitez de chaque instant et saisissez l'occasion pour vous consacrer à d'autres sports.”

Toutes les nouvelles

Encore 175 jours jusqu'aux
Festival Olympique de la Jeunesse Européenne d'hiver Vuokatti 2021