Dix athlètes retenus pour l'équipe de bobsleigh

La fédération belge de bobsleigh et de skeleton a sélectionné neuf athlètes pour intégrer les équipes de bobsleigh mercredi à l'issue d'une journée de tests à Louvain.

Le nom le plus connu dans la sélection est sans aucun doute celui de Damien Broothaerts, multiple champion de Belgique sur les haies, prêt à 36 ans à écrire un nouveau chapitre dans sa carrière sportive. Les quatre autres athlètes masculins sélectionnés sont les frères Niels et Klaas Huwel, Niels Mertens et Wout Verhoeven. La saison prochaine, la fédération belge commencera avec un bob à deux chez les messieurs, qui pourrait éventuellement devenir un bob à quatre ensuite.

Cinq athlètes féminines ont également été retenues: An Vannieuwenhuyse, Sara Aerts, Loes Hubrecht, Dora De Haseleer et Katrien De Neve. Les Belgian Bullets des années précédentes ont également dû passer ces tests. Kelly Van Petegem se retrouve dans une deuxième catégorie avec des athlètes sur lesquelles la fédération doit encore délibérer. Elles auront une deuxième chance, mais seront testées tous les mois pour juger de leur évolution.

Au total, une trentaine d'athlètes s'étaient présentés à Louvain mercredi, dont vingt messieurs. Sous l'œil attentif de Vanvaerenbergh et de Rudi Diels, ils ont effectué un test de sprint sur soixante mètres, suivi d'un exercice de sprint avec poids pour imiter le départ. Enfin, il y a eu un saut en hauteur à l'arrêt, un bon indicateur pour mesurer l'explosivité dans les jambes. 

La fédération belge de bobsleigh investit

Outre les bobs à deux tant chez les messieurs que chez les dames, la fédération belge de bobsleigh et de skeleton veut s'investir dans le para bobsleigh, le monobob et les jeunes, a annoncé son directeur général Geert Vanvaerenbergh

"Cela fait douze ans que nous sommes sur ce projet avec le bobsleigh. La cible principale a été le bob à deux féminin. Kim Meylemans a commencé à percer aussi en skeleton. On veut innover avec un monobob, c'est-à-dire avec une seule personne dans le bob. Nous intégrons aussi le para bobsleigh pour une personne à mobilité réduite, en collaboration avec Parentee, la fédération des sportifs à mobilité réduite, ainsi que le Comité Paraympique belge et la KU Louvain. Une décision sera prise durant la semaine du 6 mai". 

Le para bobsleigh ne figure pas encore au programme des Jeux Paralympiques. "Il faut en effet que douze pays s'investissent dans cette discipline et ils n'étaient que dix pour l'instant. Avec une équipe belge et espagnole, l'on atteindrait le quota. C'est peut-être trop tard pour les Jeux 2022 (à Pékin), mais on va essayer de pousser."

Dans le monobob, Loes Hubrecht a commencé en novembre et a été rejointe en mars par Kelly Van Petegem. "La conduite est semblable à celle d'un bob à deux, pour le reste le bob est plus court. C'est une étape intéressante pour aller ensuite dans un bob à deux. Une Coupe d'Europe existe déjà et une Coupe du monde sera mise sur pied la saison prochaine. Il y a de l'avenir dans cette discipline", poursuit encore Geert Vanvaerenbergh. 

En ce qui concerne les jeunes, nous visons les Jeux Olympiques d'Hiver de la Jeunesse l'an prochain en Suisse. "Avec Colin Freeling, Katrien De Neve et Aline Pelckmans, nous avons des talents prometteurs en skeleton".

Belga

Toutes les nouvelles

Encore 284 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020